"Si tu affirmes que les fesses de la personne qui te précède sont sales
demande à celle qui te suit comment sont les tiennes"

Les fautes d'orthographes sont d'origines et n'engagent que le rédacteur du bord d'aile
Les articles concernant l'arrondissement, la communauté de commune et les communes sont désormais transférés sur "Le Courtier Dépendant", site que vous pouvez atteindre d'un simple clic

Seuls les commentaires identifiables seront acceptés, les anonymes sont automatiquement en spams.

samedi 23 novembre 2013

Loudéac et ses boules puantes

Lu dans le Télégramme de ce jour


"L'article relatant la démission de Thierry Roncin, conseiller municipal (Le Télégramme de mercredi) a fait réagir les sept adjoints de Gérard Huet, maire. 

« Manque de solidarité » 

« Où est la trahison ? Où est la manipulation dont il fait état ? », s'interrogent-ils. « En choisissant de quitter le navire à quelques mois des élections, Thierry Roncin fait la preuve d'un manque de sang-froid et de solidarité avec l'équipe municipale. S'il n'a pas démérité à travers sa mission auprès du Conseil junior, cela rend sa démission d'autant plus regrettable. » 

« Nous ne souhaitions pas travailler avec lui »

« En réponse à sa demande prématurée de devenir adjoint, nous avons fait savoir au maire, unanimement, que nous ne souhaitions pas travailler avec lui comme adjoint. Les raisons sont simples : ce poste demande de la disponibilité, de la maturité et nécessite de travailler en équipe. Or celui-ci, de par sa personnalité, a suscité des tensions entre élus, a écrit des SMS déplacés, a perturbé les agents municipaux. Des tensions non compatibles avec un engagement municipal. » 

« Nos doutes confirmés » 

« Le maire a pris acte de notre décision, la regrettant, tout en précisant que Thierry Roncin avait sa place comme conseiller municipal délégué. Mais il a préféré démissionner. C'est d'autant plus regrettable qu'il l'a fait de façon peu élégante, en accusant personnellement certains d'entre nous et en étalant ses états d'âme. Il a ainsi confirmé les doutes que nous pouvions avoir. » Ils ajoutent : « Chacun d'entre nous garde ses convictions sans politique partisane. Ne lui en déplaise, il a fait toute la campagne de Marc Le Fur pour les législatives (...). Nous lui laissons la polémique, souhaitant qu'il prenne du recul. Son engagement, sa jeunesse, son enthousiasme peuvent servir d'autres causes, aussi nobles que la politique. »"


Si ce n'est pas un règlement de compte basé sur des gaz odorants afin de faire taire ceux qui ont des idées contraires, ça y ressemble étrangement.

Vous pouvez lire ICI les raisons invoquées par le démissionnaire.

9 commentaires:

Remarques bienvenues